esp
< Retour



Création
Voyages en solitaire(s)
FATMA, LE BRUIT DES AUTRES
Théâtre
7 au 9 mai 2015
Friche du Panier
Jeudi à 19h
Vendredi et samedi à 20h30
Cie Caractère(s)
Texte : M’hamed Benguettaf
Mise en scène : Cécile Le Meignen et Mikaëlle Fratissier
Scénographie : Anaïs Blanchard
Création lumière : Aline Tiranowicz
Création sonore : Anne-Chloé Jusseau
Interprétation : Mikaëlle Fratissier


Avec le soutien de la Cie l’Air libre.
Pour cette création, la compagnie a bénéficié d’un accueil en résidence au Théâtre de Lenche.

...............................................

TARIFS :
Général : 8 €
Bénéficiaires minimas sociaux : 2€
Carte spectateur : 18 € (carte nominative valable pour 3 spectacles)
Carnet à plusieurs : 36 € (6 billets à partager, valables sur la saison)

RÉSERVER VOS PLACES :
Par téléphone : 04 91 91 52 22
ou par mail lenche@wanadoo.fr.
Les places sont à retirer en caisse au plus tard 15 minutes avant le début du spectacle.
Pour éviter une attente fastidieuse en caisse les soirs de représentation, nous vous recommandons d’acheter vos places à l’avance sur notre site internet (paiement sécurisé).
Le CARNET A PLUSIEURS et la CARTE SPECTATEUR sont en vente uniquement à la caisse du théâtre ou par correspondance.

DIAPORAMA | DOSSIER DU SPECTACLE | | ACHETER EN LIGNE

Fatma est le portrait décapant, bouleversant et tragi-comique d’une femme de ménage algérienne dont le monologue est comme un cri lucide, un appel, une confession qui contiendrait toutes les aspirations et les désespoirs de l’Algérie, trente ans après son indépendance.

Fatma est l’histoire d’une femme… Une fois par mois c’est son tour de lessive, elle étend son linge sur le toit terrasse de son immeuble. Cet endroit est pour elle le lieu de tous les possibles : son espace de liberté.
Ce jour-là on fête dans la ville l’indépendance du pays. Elle observe les festivités de loin et pose un regard naïf et plein d’humour sur sa vie de femme seule et de petite condition, indépendante et libre malgré tout.
Elle se questionne sur la condition de la femme, la politique, la démocratie, le silence du peuple et sur son pays : l’Algérie.
Au fil des mots, elle ose, se positionne, grandit.
Ses mots se font le miroir de l’Algérie qui, après cent trente-deux ans de présence coloniale, n’est plus désormais "ni la fille ni la femme de personne".
Mais un pays qui EST.

............................................

Écouter le reportage de Marc Voiry pour Web Radio Zibeline
6ème épisode - Fatma, Le bruit des autres